Accueil > Version française > Sécurité routière > Fiches thématiques > Les stupéfiants et les médicaments

Les médicaments ne soignent pas votre conduite



Certains médicaments peuvent altérer vos capacités à :

o conduire un véhicule (voiture, poids lourd, deux-roues…),

o accomplir des tâches avec des machines qui nécessitent une attention soutenue, de la précision et le respect des consignes de sécurité, que ce soit dans un cadre professionnel ou lors d’activités de bricolage (scies électriques, tronçonneuses…).

Lorsque vous prenez un médicament, il faut toujours lire les mises en garde inscrites sur l’emballage (sans hésiter à demander conseil à votre médecin ou votre pharmacien).

La conduite d’un véhicule y est souvent contre-indiquée, même dans le cas de médicaments d’usage courant.