Accueil > Version française > Sécurité routière > Fiches thématiques > La vitesse

Des zones à risque



Les zones de 30-60 km/h et de 90 km/h sont les zones où le risque d’avoir un accident de la route est le plus élevé.

Zones de 30-60 km/h

C’est dans ces zones qu’il y a le plus grand nombre d’accidents avec blessés graves ou blessés légers.

Les risques d’accidents peuvent augmenter selon le milieu environnant et la cohabitation avec les autres usagers de la route.

Sur une distance de 10 kilomètres, un conducteur qui roule à 70 km/h au lieu de 60 km/h ne gagne que 2 minutes tout au plus. La vitesse n’en vaut donc pas vraiment le coup ! De plus, si l’on tient compte des feux de circulation, la plupart du temps, les gains sont nuls. Combien de fois nous faisons-nous doubler par un conducteur pressé pour nous retrouver à côté de lui à un feu rouge quelques instants plus tard ?

Zones de 90 km/h

C’est dans ces zones que se produit le plus grand nombre d’accidents mortels.

Dans les zones de 90 km/h, c’est surtout la violence des impacts qui rend les accidents plus meurtriers : on y roule vite et la circulation y est dense, avec parfois des zones de visibilité réduite.

Bref, les zones de 90 km/h sont des zones où tout peut arriver ! Il faut s’en souvenir lorsqu’on emprunte ces routes ! Il faut aussi se rappeler que le temps gagné en roulant plus vite que les limites ne le permettent n’en vaut nullement la peine quand on pense aux risques d’accidents que l’on court. En effet, sur une distance de 30 kilomètres, un conducteur qui roule à 110 km/h dans une zone de 90 km/h ne gagne pas plus de 4 minutes.

Le respect des limites de vitesse, ce n’est pas banal.

C’est plus qu’une amende qui est en jeu. C’est sa vie et celle des autres dont il est question.