Accueil > Version française > Sécurité routière > Fiches thématiques > La vitesse

La vitesse diminue le champs de vision



Un conducteur immobilisé ou roulant à vitesse très faible possède normalement un champ visuel de 180°.

À 90 km/h, le champ visuel est réduit de moitié parce que le cerveau humain peut seulement traiter un nombre limité d’informations à la fois.

Or, plus la vitesse du véhicule est élevée et plus le cerveau reçoit d’informations. Il est donc forcé d’éliminer plusieurs données périphériques.

Ainsi, un automobiliste qui roule à vive allure risque de ne pas apercevoir l’enfant qui s’apprête à traverser la rue ou l’automobile qui surgit à une intersection.