Accueil > Version française > Sécurité routière > Fiches thématiques > La vitesse

La vitesse augmente le distance d’arrêt



Un automobiliste perçoit un obstacle sur sa route. Le temps de réagir, il appuiera sur la pédale de frein et parcourra une certaine distance avant d’immobiliser son véhicule.

C’est ce qu’on appelle la distance d’arrêt.

La distance d’arrêt dépend du temps de réaction et du temps de freinage.

Pendant le temps de réaction, c’est-à-dire le moment entre lequel le conducteur prend la décision de freiner et celui où il aura appuyé sur la pédale de frein, le véhicule aura parcouru une certaine distance.

En moyenne, le temps de réaction est d’environ 1,3 seconde. Plus la vitesse du véhicule est grande, plus la distance parcourue pendant ce temps de réaction sera longue.

Pendant le temps de freinage, le conducteur freine jusqu’à l’immobilisation de son véhicule. Plus la vitesse de départ du véhicule est élevée, plus la distance qu’il parcourra durant ce temps sera longue. L’usure des freins et des pneus, le poids du véhicule ainsi que le mauvais état de la chaussée sont autant d’éléments qui peuvent aussi contribuer à augmenter la distance de freinage.

Contrairement aux idées reçues, le système de freinage antiblocage (ABS) ne réduit pas la distance d’arrêt. Sur une chaussée sèche ou mouillée, la distance de freinage de l’ABS est à peu près le même qu’avec des freins conventionnels. Par contre, sur le gravier ou la boue, la distance d’arrêt des freins ABS est plus longue que celle de freins conventionnels.

L’augmentation de la distance d’arrêt n’est pas linéaire. Comme on peut le constater, elle fait plus que doubler entre 30 et 60 km/h et elle est presque triplée entre 60 et 90 km/h.

C’est principalement pour cette raison que la vitesse augmente la fréquence des accidents.

Respectez toujours les distances de sécurité, plus vous roulez vite, plus l’espace entre votre véhicule et celui qui vous précède doit être grande !