Accueil > Version française > Sécurité routière > Fiches thématiques > La vitesse

Limitations de vitesse recpectée, sécurité pour tous



En ville, dans les districts, sur les routes de dégagement (RDO et RDP), à proximité des écoles, des chantiers, ou sur tout le réseau routier d’une île, les limites de vitesse (30, 40, 50, 60, 80 ou 90 km/h) ne sont pas fixées de façon arbitraire. Elles sont établies pour garantir la sécurité de tous les usagers de la route en fonction des limites physiologiques humaines (perception visuelle, temps de réaction, etc) et des lois de la physique (distances d’arrêt, vitesse, etc).

En 2006, en Polynésie française, 9% des accidents étaient dus en partie à une vitesse excessive.

Ces mesures visent à réduire au minimum les risques encourus par l’ensemble des usagers, notamment les plus vulnérables, comme les piétons et les cyclistes.

Notez qu’en tout temps, la vitesse maximale fixée n’est autorisée que si les conditions de circulation le permettent. Le conducteur doit rester maître de son véhicule et adapter sa vitesse en fonction de l’état de la chaussée, de la pluie, des difficultés de la circulation et des obstacles prévisibles.